[http://www.herault-tribune.com/trombinoscope/9531/frey-roger/]
[http://ceux-del-eau.over-blog.com/]
[./index.html]
[./simeon_de_bulgarie_et_sylvie_vartan.html]
[./paris-cocktail_premiere_radio_de_johnny_hallyday.html]
[./michel_beaufort_patricia_viterbo_le_dieu_du_twist.html]
[./les_bas_nylon_johnny_hallyday_annees_rock_twist_yeye.html]
[./johnny_hallyday_a_laroche-migennes.html]
[./geo_daly.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Hugues Borel premier secrétaire de Johnny Hallyday du temps du Golf Drouot bien que renvoyé par l' Idole des Jeunes accepte de ne pas se venger à travers un livre de mémoire

Roger FREY journaliste , ami d' Henri LEPROUX et pilier du GOLF DROUOT aux grandes heures a recueilli la renonciation de Hugues BOREL , ce qu 'il évoque dans un reportage étrange , surréaliste et poétique à la fois , intitulé : " JOHNNY M' A PROPOSÉ UNE PLACE . . . DANS " LA VOITURE DE LA MORT "

Où l' ombre de James DEAN et ses subtilités plane sur un reportage

Les photos sont signées Pierre FOURNIER

En bas de page Johnny HALLYDAY quitte le GOLF DROUOT un bras posé sur l' épaule de Patricia VITERBO , l'autre bras posé sur l' épaule de Jean-Pierre PIERRE-BLOCH son nouveau secrétaire qui a succédé à Hugues BOREL engagé de son côté par l' humoriste Henri TISOT

J' ai personnellement rencontré en privé Johnny HALLYDAY au GOLF DROUOT,  en présence de son secrétaire et pote Hugues BOREL

Vente aux enchères à l' Hôtel DROUOT à PARIS , le vendredi 14 juin 1963 , du pyjama et du lit de Johnny HALLYDAY , au businessman Michel BONNARD ( Société PUBLISTAR ) de Marseille

Le célèbre dessinateur BOZZ ( Robert VELTER dit ROB-VEL ) vous invite sur sa carte à système à vous rendre au GOLF DROUOT rejoindre les copines et les copains . . . 

Henri TISOT candidat à la présidence de la république en décembre 1965 nommerait son secrétaire Hugues BOREL Premier Ministre . Déclaration faite à Versailles devant le château le 16 octobre 1965
L' article de Roger FREY " JOHNNY M' A PROPOSÉ UNE PLACE . . . DANS " LA VOITURE DE LA MORT " débute par cette question posée à Johnny HALLYDAY

- " Un jour j' ai demandé à Johnny HALLYDAY : - Es-tu heureux ou malheureux ?

Il m' a répondu : Ni l' un ni l' autre . Je suis normal .

Il mentait .

. . .

En marge de la photo représentant Johnny HALLYDAY près de sa Jaguar blanche type E il est écrit : " Il a parfois les attitudes de James DEAN " .

Important pour la compréhension du récit .
Le paragraphe suivant au titre souligné : JOHNNY CONDUIRA LA  " VOITURE DE LA MORT "

Roger FREY : - Cela deux personnes seulement sont sensées le savoir : LONG CHRIS dit ELVIS , copain d' enfance de Johnny et Hugues BOREL , son ancien secrétaire .

Entre ces trois garçons , il existe un pacte , un secret , un engagement , une promesse . Appelez cela comme vous voudrez .

Ils ont décidé de mourir ensemble en voiture . Johnny conduira . C' est lui qui choisira le jour , l' heure , le ravin propice à l' accomplissement de leur destinée .

Hélas , je n'invente rien . La preuve , la voici :

Parce qu'il m' aime bien , ELVIS ( Long Chris ) m' a proposé une place dans la voiture de la mort .

- " Je te ferai signe , " m' a-t-il dit , " mais le jour ou nous mourrons devra être un jour ensoleillé , un jour où nous serons tous heureux , immensément heureux . Il faudra passer de l' autre côté en riant " .

Hugues BOREL devait me confirmer ces propos .
GOLF DROUOT fin 1962  Photo de la réconciliation entre Johnny HALLYDAY et Hugues BOREL en présence de Henri LEPROUX et de la charmante TANY STARR , jeune américaine qui succède à Patricia VITERBO ( TANY STARR ou TANI STARR selon les journalistes ou les photographes . . . )

Cliché Pierre FOURNIER
Pages 24 et 25 de l' article du journaliste Roger FREY intitulé : " JOHNNY M' A PROPOSÉ UNE PLACE . . . DANS " LA VOITURE DE LA MORT "

 Légende de la photo en page 24  . Johnny HALLYDAY boit à ELVIS ( Long Chis )

La photo occupant la page 25 , Johnny HALLYDAY allongé dans l' herbe  a pour légende :  " Il a parfois un visage d' ange . . .  "

La seconde photo en page 24 a été agrandie et figure ci-dessous . C' est celle prise au Golf Drouot , scellant la réconciliation entre Johnny HALLYDAY et Hugues BOREL son premier secrétaire ,  remercié peu avant .

  
Fin du reportage de Roger FREY ayant pour titre :  " JOHNNY M' A PROPOSÉ UNE PLACE . . . DANS " LA VOITURE DE LA MORT "

Roger FREY évoque sur cette dernière page  la générosité de Johnny HALLYDAY qui a donné 100.000 francs à un petit " rocker " de Perpignan qui n' avait pas assez de ses économies pour se payer la guitare de ses rêves .

Roger FREY ajoute : " Johnny c' est un cas , un monstre sympathique , séduisant . En lui l' ancien " Blouson Noir " se rebelle contre le bourgeois qui naît . L' âge adulte l' effraye . Le souvenir de James DEAN le hante  . . . "

Le paragraphe  suivant est une description de LONG CHRIS .

Le dernier paragraphe du reportage de Roger FREY avec pour titre souligné " PLUTOT VIVRE ET CHANTER "  évoque notamment les relations entre Johnny HALLYDAY et Hugues BOREL qui a vécu de longs mois dans l' ombre de Johnny , jouant les " Éminence Grise " avec beaucoup d'intelligence et subtilité . Seule l' influence de Johnny STARK pouvait contrebalancer la sienne .

Puis les choses se gâchèrent . Mis à la porte par Johnny , il décida de faire un livre sur la vie intime de son ancien boss .

Johnny HALLYDAY le revit au Golf Drouot ( voir photo plus haut )  et le pria de renoncer à ses ambitions littéraires .

Inutile de rechercher ce livre tant annoncé à l' époque par la presse puisque face à un Johnny HALLYDAY fort convaincant ,  Hugue BOREL a consenti à reconcer à écrire ses mémoires .

Hugues BOREL qui à ce sujet a d' ailleurs confié à Roger FREY ( en soupirant )   : " Mon livre ne paraîtra pas . "

Épilogue du reportage de Roger FREY  qui conclut ainsi , avec humour et poésie :

" Tels sont ces trois garçons qui ont décidé de mourir ensemble , un jour de soleil , pour rien .

Si j' ai délibérément trahi leur secret , c' est parce que j' ai pensé que c' était la seule manière de les délier de leur pacte .

James DEAN ( dont l'ombre plane tout au long de ces pages ) ne s' est pas donné la mort . Il se contentait de vivre avec insolence .

De ce côté là Johnny HALLYDAY n' a plus rien à apprendre  . . . "


Roger FREY journaliste (  qui a très bien pu s'inspirer de la photo de Johnny HALLYDAY devant l' affiche du film " LA FUREUR DE VIVRE "  pour écrire ce conte ? )  P


Légende de la photo où l' on aperçoit Johnny HALLYDAY posant devant l' affiche du film LA FUREUR DE VIVRE avec James DEAN  , intitulée : JOHNNY N'A PAS OUBLIÉ JIMMY . . .

Johnny HALLYDAY a profité d'un soir de relâche à l' OLYMPIA  pour aller revoir le meilleur film de James DEAN , ou , si pas le meilleur du moins le plus significatif de son personnage :  " La fureur de vivre .  " C' était la douzième fois qu'il le voyait .  Il était trop jeune pour donner un sens au personnage de James DEAN avant la mort tragique de ce dernier . Depuis , le  roi français du rock' n' roll s' est rattrapé . Il a en quelque sorte fait de " Jimmy " le centre de sa mythologie personnelle .

Cette photo occupe la totalité de la page 34 du magazine Ciné Music Magazine n° 12 de décembre 1962 , avec Gene VINCENT en couverture .

Le reportage figurant à la page 39 du magazine avec pour sujet Jacques BREL est signé Roger FREY . 

Né le 25 décembre 1929 dans l' Hérault , le journaliste Roger FREY qui aura vécu notamment  les plus belles heures du GOLF DROUOT est décédé le 18 octobre 2013 .

Afin de mieux connaître Roger FREY journaliste à : Midi Libre , Hérault Tribune . . .  je vous invite à vous rendre sur les sites  :

 http://www.herault-tribune.com/trombinoscope/9531/frey-roger/

Les mots du sable : http://ceux-del-eau.over-blog.com/

Photo de droite : Une jeune  et jolie américaine TANY STARR , en compagnie de Johnny HALLYDAY ( qui venait de quitter Patricia VITERBO ) ici au club parisien de François PATRICE le SAINT-HILAIRE . Photo publiée dans le mensuel Belge JUKE BOX . La légende de la photo nous dit qu' à une table voisine Patricia VITERBO se consolait avec François LUBIANA

à gauche ci-dessus TANY STARR ( ou TANI STARR ) ,  photographiée par Pierre FOURNIER au GOLF DROUOT dans le reportage de Roger FREY ( Il semblerait que ces deux clichés aient été pris le même jour . ) Même coiffure , même tenue vestimentaire , même broche .  . . . ................. . . .
Henri LEPROUX dans son ouvrage GOLF DROUOT le Temple du Rock édité par Robert LAFFONT en 1982 ,  se souvient parfaitement de la naissance du fameux tremplin :

" - Avec mon copain Roger FREY, mordu de rock et chroniqueur de la page " Nouvelle Vague " de la " Presse Magazine " , nous mîmes au point une technique .

Chaque semaine , on organiserait un spectacle de rock et de twist , composé de groupes amateurs .

Ils auraient la possibilité de jouer devant les nouvelles idoles , les réalisateurs de spectacle , les représentants des maisons de disques . . . 

Roger FREY se chargerait de répectuter ces séances dans ses articles . " Chapitre 6 , pages : 64/65. Titre :  1962 année du twist et du tremplin  .
La réconciliation entre Johnny HALLYDAY et son ex-secrétaire Hugues BOREL n' a pas mis fin pour autant aux légendaires supputations sur la publication de sulfureuses révélations tant attendues du secrétaire renvoyé .

Pour preuve , en prospectant sur la Toile , j' ai pu découvrir ceci :

 France Dimanche dans son n° 856 du 17 janvier 1963 , titre  en première page : Les révélations du secrétaire de Johnny ,  Hugues Borel . . .

La mort  du Yé-Yé , le journal : " La Feuille de Neuchatel " du 28 avril 1964 ,  dans sa rubrique " Avis aux amateurs " n' hésite pas à annoncer la publication d'un livre de révélations ayant pour titre : " JOHNNY TU N'ES PLUS MON COPAIN "  et l' ouverture toujours par Hugues BOREL d' un club à Pigalle en concurrence avec le GOLF DROUOT , ne passant que de la musique américaine .

Le très sérieux quotidien espagnol  "A.B.C. "  dans son édition du 9 mai 1964 ,  n' y va pas par quatre chemins en signalant à ses lecteurs que Johnny HALLYDAY et Hugues BOREL "  No son amigos " ceci afin d' annoncer la parution d'un livre de révélations écrit par Hugues BOREL,  dont le journal révèle même le titre :   JOHNNY , YA NO ERES MI AMIGO .
Hugues BOREL , en photo ci-contre , ex-secrétaire de Johnny HALLYDAY a bien accepté de faire quelques révélations ( pas sulfureuses du tout ) concernant son ancien boss , dans le cadre d' un long article reportage publié fin 1962 ,  dans le numéro 1 tout nouveau magazine pour jeunes " AGE TENDRE et tête de bois " , ayant pour titre :  JOHNNY est malheureux .

L' article " JOHNNY est malheureux " rédigé par le rédacteur en chef de "  AGE TENDRE "  : Jean-Patrick MAURY   qui occupe 7 pages du magazine , illustrées de nombreuses photos , a été réalisé à partir du tour de chant donné par Johnny HALLYDAY ,  le vendredi 26 octobre 1962  l' OLYMPIA de PARIS .

Outre Hugues BOREL , 2 autres personnages importants dans la vie de Johnny HALLYDAY se sont livrés à quelques confidences , toujours sur ce thème : JOHNNY est malheureux .

Il s'agit de : LEE HALLYDAY et de son impressario Johnny STARK .

- " Hugues BOREL est un chic type en même temps qu' un fin psychologue . Longtemps , il a été le confident et bonne à tout faire de Johnny . Longtemps , il l'a aidé à poursuivre sa route vers le succès . Une brouille récente a interrompue leur collaboration . Une amitié dont , dit-il , Johnny , soumis à la dureté de son métier , aux sacrifices épuisants , avait besoin pendant les tournées et les jours sombres " .

Hugues BOREL : " - C' est vrai Johnny est très malheureux . C' est souvent qu'il me confiait ses chagrins . Parfois il pleure , parfois il transforme sa tristesse en révolte et casse tout ce qui est à sa portée de sa main .

La grande coupable de tout cela c'est la faiblesse de Johnny . Il ne sait pas décider . Il se laisse manoeuvrer . Avec lui c' est toujours le dernier qui a parlé qui a raison . Il devient hélas ! un peu comme un pantin dont on tire les ficelles en coulisse .

Propos tenus par Hugues BOREL , recueillis par Jean-Patrick MAURY du magazine AGE TENDRE et têtes de bois . Premier numéro . Fin 1962 .
Dans JOHNNY  " A la cour du Roi " ouvrage publié en 1986 aux éditions FILIPACCHI ,  l' ami d'enface de Johnny HALLYDAY : Long CHRIS a souvenir , page 76 :

- D' un Hugues BOREL charmant  , un peu plus âgé que nous . Sa position privilégiée lui permet de tout connaître sur la petite faune qui fréquente le GOLF DROUOT .
Serviable , Hugues BOREL connaît beaucoup de monde dans le tout Paris .  Habile pour l' administration et aussi débrouillard que " Bibi Fricotin " il va devenir le premier secrétaire de Johnny HALLYDAY .

Page 81 :
- Johnny quitte " la bruyère " pour s installer chez son secrétaire Hugues BOREL boulevard des Batignolles . L'appartement est petit  mais plus accueillant qu'une chambre d'hôtel. et puis côté " boulot " Johnny a son secrétaire copain sous la main .

Long Chris ( Christian BLONDIEAU ) rapporte aussi que Hugues BOREL aurait eu l'idée incroyable après le départ de Johnny qui a emménagé avenue Paul DOUMER , de faire désosser et broyer l' ancien lit de Johnny dont les éclats de bois montés en médaillons auraient été vendus en souvenir .

page 82 :
 - Hugues BOREL renouvelle l' opération avec cette fois les costumes de scène que Johnny a oublié chez lui .  Veste et pantalons sont broyés et réduits en poudre en présence d' un huissier . La poussière obtenue ainsi à partir des costumes de Johnny a été collée sur des photos de l 'artiste et commercialisée par la société PUBLISTAR .



Cette histoire du sort réservé au lit de johnny et à ses costumes réduits en poussières sur l' initiative de Hugues BOREL a été intégralement reprise 10 ans plus tard par Johnny HALLYDAY dans son autobiographie " DESTROY " , Michel LAFON ( 1996) , pages 115 et 116 du volume 1 " Déraciné "

Je cite Johnny HALLYDAY concluant par cette formule la fructueuse opération montée par son secrétaire  : " Il avait le sens de affaires mon pote HUGUES ! "

A la page 204 de ce même ouvrage , changement de ton : Hugues BOREL n' est plus le pote de Johnny et à cause de Patricia VITERBO .

Je cite Johnny HALLYDAY qui écrit :

 " Pour Patricia , je me suis fâché avec beaucoup d' amis . J' ai même dû me séparer de mon secrétaire Hugues BOREL . Hugues qui part ulcéré en me lançant " Je vais écrire mes mémoires " .

Je préfère retenir l' expression amicale de Johnny HALLYDAY à l' égard  de celui qui fut au tout début de sa carrière son si dévoué secrétaire : " Mon pote HUGUES "

Et après Patricia , il y a eu la réconciliation signalée plus haut par Roger FREY . Hugues BOREL n' aura jamais trahi son ancien boss par des écrits .
Janvier 1963 Parution d'un nouveau magazine pour jeunes " AGE TENDRE et têtes de bois " avec Brigitte BARDOT  et Johnny HALLYDAY en couverture .

NUMÉRO 1 . Sommaire :

La bataille d' AGE TENDRE " par Jean-Patrick MAURY - Ils ont signé avec leur coeurs ( autographes ) - Johnny malheureux -
Françoise Hardy , demain vedettes - Champions les Champions - Twist Parade ( les meilleurs disques ) - James DEAN : assassiné par la fureur de vivre Jocelyn DELECOUR - Les échos du mois - Eddy MITCHELL : le plus grand - Brigitte BARDOT a-t-elle trahi la jeunesse ?
Leny ESCUDERO - Claude NOUGARO - Exclusif ! GENE VINCENT à PARIS - Maurice SIEGEL
Henri TISOT , prince de l' amitié - Les CHAUSSETTES NOIRES sous les drapeaux - Le Bloc-Notes de Jean-Patrick ( MAURY )
Le Club " AGE TENDRE " la coupe . Age Tendre - Référendum .

Rédacteur en chef : Jean-Patrick MAURY - Directeur artistique : Leen AVERINK - Régie publicitaire : JERICHO , 1, rue Lord-Byron PARIS 8
Les photos sont de : Christian SAUNIER - Directeur de la publication : Jean DÉTIENNE

" AGE TENDRE " est édité par les éditions JEUNE EUROPE , 52 , Avenue des Piliers - LA VARENNE-SAINT-HILAIRE ( SEINE )
Imprimerie Offset-Presse , LA VARENNE-SAINT-HILAIRE ( SEINE )  . Photocomposition SIRLO . N° 1 : 1,50 NF .
Voici la fameuse carte postale  photo de Johnny HALLYDAY recouverte de véritables poussières du tissu du costume de JOHNNY HALLYDAY sur l' initiative de son secrétaire Hugues BOREL

Breveté S.G.D.G. Création PUBLISTAR .

Au verso : N° 1 F Johnny Hallyday vedette des disques Philips . Photographie d'après EKTA AUBERT - PHILIPS . Éditions PUBLISTAR

E.P.M.B . Made in France

A gauche publicité dans la presse musicale permettant de commander directement auprès de l' éditeur la carte postale " habillée " des poussières du costume de Johnny Hallyday  .

INOUÎ ! Johnny HALLYDAY CHEZ VOUS habillé des poussières de son véritable costume . Cette admirable Création PUBLISTAR fera date dans le monde des FANS de Johnny . La diffusion de cette carte étant limitée , elle prendra de la valeur avec le temps .Carte dédicacée par " JOHNNY " lui-même .

Pour toute commande durant la période de lancement , gratuitement 5 photos couleurs de Johnny HALLYDAY . Bon réservé aux copains .

Bon de commande à adresser à  : Monsieur Michel BONNARD 36 rue du Génie MARSEILLE 3e .  Veuillez
m' adresser une carte habillée Johnny HALLYDAY . Je règle 5 Nouveaux Francs par mandat , chèque,  ou par C.C.P. PUBLISTAR MARSEILLE 33.93.73

Authenticité garantie sous contrôle d'officier Ministériel
Hugues BOREL a par la suite retrouvé un emploi de secrétaire auprès de l' acteur imitateur humoriste Henri TISOT . Une photo sur la Toile les montre ensemble devant le château de Versailles

Je me suis laissé dire il y a peu ,  au cours d'une conversation , par une personne l' ayant cotoyé , qu'il avait exploité quelques temps,  une boutique de location de vidéos à Paris 17ème .

Cette même personne me confiant que Hugues BOREL était décédé , certainement depuis plus de 10 ans .
Patricia VITERBO et Johnny HALLYDAY quittant le GOLF DROUOT entourés d' amis , un bras posé sur l' épaule de Patricia VITERBO souriante et l' autre bras sur l' épaule du jeune Jean-Pierre PIERRE BLOCH ( lui aussi souriant ) , son nouveau secrétaire , futur homme politique , décédé le 28 septembre 2013 .

Photo de presse Johnny HALLYDAY au carrefour RICHELIEU-DROUOT . En arrière plan on aperçoit l' enseigne lumineuse du café d' Angleterre , surmontée de celle du GOLF DROUOT et à  droite celle du restaurant Le CARDINAL situé 1 boulevard des Italiens

Photo Agence Photographique de la Presse " LYNX " 142, rue Montmartre PARIS 2 . Tél : CEN 62-56 . Les amis de Johnny HALLYDAY présents sur cette photo ancienne de 1962 se reconnaîtront peut-être .

Le 27 septembre 1962 Johnny HALLYDAY et Patricia VITERBO assistaient à l' OLYMPIA DE PARIS  à la première d' Édith PIAF en compagnie de l' humoriste Henri TISOT .
J' ai personnellement rencontré en privé Johnny HALLYDAY au GOLF DROUOT,  en présence de son secrétaire Hugues BOREL

Certains auteurs de biographies sur Johnny HALLYDAY ont présenté Hugues BOREL , tantôt comme barman du GOLF DROUOT , tantôt préposé au vestiaire .
 
Henri LEPROUX dans son ouvrage GOLF DROUOT le Temple du Rock paru en 1982 aux éditions robert laffont a semble-t-il oublié dans ses pages celui qui fut un temps non négligeable son employé et ensuite le premier secrétaire de Johnny HALLYDAY .

Le hasard a voulu que je grimpe une unique fois le raide et mythique escalier conduisant au Golf Drouot , il y a maintenant 50 et quelques années . . .

Ayant le même âge que l' idole des jeunes en devenir ,  ( nous avons donc tous les deux actuellement 72 ans )  dont je détenais les premiers disques VOGUE  , j' avais obtenu d'un camarade , dont les parents étaient commerçants en Normandie , de l' accompagner un après-midi ( en dehors des heures d'ouverture ) dans ce lieu souvent inaccessible aux moins pourvus .  Ce qui ne m' empêchait pas de rêver :  voir un jour mes disques dédicacés par Johnny HALLYDAY  .

Je me suis ainsi retrouvé dans une petite salle genre bureau ou peut-être vestiaire , située de mémoire ,  à droite en haut de l' escalier,  meublée de géantes armoires type vestiaire d' entreprise ,  et d'un bureau où se tenait assis au moment de mon arrivée Hugues BOREL .

Apprenant l'objet de ma visite ,  Hugues BOREL,  le sécrétaire de Johnny HALLYDAY , qui m' a paru d' emblée avenant et sympathique , s'est montré particulièrement disposé  à mon encontre . C' est en me retournant après nos amicales salutations que j' ai aperçu Johnny HALLYDAY , en conversation , a proximité de la fenêtre donnant sur la rue Drouot .

Jacques sans lequel je n' aurais pas eu accès au Temple du Rock , m' a semble-t-il , présenté à Johnny  HALLYDAY , agréablement surpris par ma démarche .

Je dois reconnaître que j' étais fortement impressionné par l' aisance de Johnny HALLYDAY que je ne connaissais que par ses disques et , être parvenu si rapidement auprès d'un chanteur de Rock and Roll que j' appréciais n' était pas de nature à me décoincer . D' autant , que je rencontrais , moi , petit provincial Breton arrivé depuis peu à PARIS avec son TEPPAZ dans la valise , un " Artiste " de la chanson pour la toute première fois .

J'ai tendu mes disques à Johnny HALLYDAY en lui demandant de me les dédicacer " à Bertrand " , " et en précisant : " s'il vous plait , au verso de la pochette "  , peut-être aurais-je même ajouté " Monsieur " . Je souhaitais que ses photos au recto restent intactes ,  car Johnny  utilisait ,  je l' avais remarqué , un stylo genre feutre .
 
Imaginons un instant ma joie en reprenant les précieuses galettes aux  pochettes ornées au verso , en lettres très larges de sa  dédicace à mon prénom .

Et après ? Johnny qui était seul devant moi , souriant , totalement accessible et entièrement disponible , a attendu , vainement , que je lui adresse les quelques mots rituels en pareille circonstance , du fan, confronté à son idole . 

Me croirez-vous ? comme le chante si bien  Georges BRASSENS  : " j' avais l' air d' un C . . ma mère " . Et bien , rien !  je suis resté sans voix , incapable de profiter de l' occasion qui m' était offerte . Aucun mot ne sortait de ma bouche . Peut-être ai-je bafouillé quelque chose ? Toujours est-il que Johnny s'est vite vu de nouveau entouré par les autres personnes présentes et les conversations ont repris , sans ma participation active , mais que je suivais néanmoins .

Qui était présent cet après midi au Golf Drouot en dehors des heures d' ouverture du club ? Johnny HALLYDAY ,  Hugues BOREL , Jacques ,  et moi-même ,

Henri LEPROUX était-il là ? Certainement , sinon je n' aurais pas eu accès à son établissement sans son aval . Mais , comme je ne le connaissais pas , je ne peux rien affirmer . Enfin , il y avait 2 ou 3 autres personnes,  des jeunes gens que je ne connaissais pas mais qui pouvaient être des amis de Johnny  , tels : Long Chris non encore chanteur . . .

C' était la toute première fois que je me rendais au GOLF DROUOT , dont je n' aurais vu , outre l' escalier abrupte ,  que ce bureau , où se trouvait déjà à mon arrivée Johnny HALLYDAY .

Je n' ai pas été invité à visiter les lieux , pas plus qu'il ne m' a été offert une quelconque consommation . L' établissement paraisssait fermé et seule cette pièce semblait occupée .

L' ambiance y était on ne peut plus décontractée , chaleureuse et amicale . Johnny ne se comportait pas en vedette avec les personnes présentes,  mais en véritable copain , et réciproquement , je l' affirme .

Ce qui m' a énormément surpris , et je les revois encore , ce sont ces immenses sacs postaux  P.T.T. en toile de jute , remplis de courrier qui étaient simplement entreposés au dessus des hautes armoires vestiaires , paraissant oubliés . Combien y avait-il de sacs ? : 2  c' est certain , 3 peut-être ?

Qu' est-il advenu de ces centaines voire milliers de lettres non ouvertes , non lues , adressées par les fans  à Johnny HALLYDAY , à son Club GOLF DROUOT ?

Le temps passant , à un moment , Johnny a déclaré à son entourage proche qu'il devait s' en aller . Johnny HALLYDAY partant , pas question de rester au GOLF .  C' est ainsi que nous nous sommes retrouvés à plusieurs à nous rendre à pied en direction de la porte Saint-Denis en empruntant les Grands Boulevards .

Nous avons ainsi parcouru tout le chemin en formant une rangée , sans qu' aucun passant ne se retourne sur notre passage .

Incroyable ? Non !  Il  faut faire un bond de plus de 50 ans en arrière  .  Johnny en était à ses débuts , et les adultes croisés en cette fin d' après midi , autour de 17 heures , n'ont pas remarqué la présence du chanteur , le grand jeune homme blond qui nous dominait tous par la taille  .

Je me souviens encore , comme si c' était hier , que Johnny HALLYDAY  , qui marchait côté immeuble , ( moi , côté circulation )  portait une veste marron en daim à franges , de type western,  un peu comme celle de James DEAN , ou même ,  SHANE , dans le film  l' Homme des Vallées Perdues . Cette veste m' impressionnait car elle était très belle et j' aurais bien aimer posséder la même . J' ai eu largement le temps pour l' admirer entre le Golf Drouot et la station de métro Bonne Nouvelle .

Veste qui allait comme un gant à ce " grand jeune homme blond "  , tout comme  le blue jeans serré , certainement un authentique Levis 501  qu'il portait également .

Le groupe de marcheurs était donc constitué de Johnny HALLYDAY , de Jacques , de moi même , de Hugues BOREL vraisemblablement ,  et de un ou deux autres jeunes .

5 à 6 jeunes gens allant de front sur les Grands Boulevards en formant un semblant de barrage , il y avait de quoi inquiéter les passants qui lisaient les journaux , avec toutes ces quotidiennes histoires de Blousons Noirs ( dont aucun de nous n' était toutefois revêtu )

Le trajet a été très animé par nos rires et nos bavardages de grands adolescents . Je me souviens parfaitement  ( ma langue s' étant enfin déliée ) , qu 'il a été un moment question d' Elvis PRESLEY et de la manière dont nous aurions pu obtenir son autographe . Vérédique !  Et  Johnny était de la partie .

Arrivée sans incident au métro " BONNE NOUVELLE " , presque devant le magasin d' habillement CADDY qui n' existait peut-être pas encore sous sa forme légendaire bien connue des groupes de rock et de twist et même par la suite de Johnny HALLYDAY qui s'y est fait tailler des costumes .

Nous nous sommes donc dispersés au métro , chacun partant dans sa direction . De mon côté j' ai accompagné Jacques jusqu' à son école privée ( ETCHEGOIN ) située à proximité , exactement 12,  boulevard Saint Martin PARIS 10ème . Établissement qu 'il m' a d'ailleurs fait visiter . Un étage consacré aux filles et un autre , sous les toits,  destiné aux garçons .

Je ne suis jamais retourné au GOLF DROUOT . J' ai revu Johnny HALLYDAY quelques mois plus tard , mais depuis mon siège , lors de son premier spectacle à l' OLYMPIA en septembre 1961 , quelques jours avant mon service militaire effectué dans les Sapeurs Pompiers de PARIS .  Ce soir de l' OLYMPIA ,  je l' ai attendu en vain , en compagnie de nombreux fans ,  à la sortie des artistes , rue Caumartin .

Je n' ai jamais revu non plus Hugues BOREL dont je n' ai jamais entendu parler par la suite .  ( avant internet il fallait comprendre )

Mes disques dédicacés par Johnny HALLYDAY dont les pochettes ont été dans un premier temps punaisées sur le mur de mon humble chambrette proche de la Bastille , n' ont hélas , pas survécu à mes trois années de service militaire comprenant mariage et naissance de mon fils  .

J' ai perdu de vue Jacques auquel je dois cet inoubliable rencontre survenue un après-midi de 1960/1961 , une ou deux années avant nos 20 ans .

j' ai tenté de contacter Jacques ,  il y a environ une vingtaine d' années , ( il vit à moins de 30 kms d' ici , dans les Hauts de Seine )  après avoir rencontré sa maman , bien après la vente de l' hôtel familial  " Le Mascaret " . Hélas , alors que j' abordais au téléphone notre visite à Johnny au Golf Drouot , mon interlocuteur m' a paru très contrarié par le sujet , sans me fournir d' explication . Je suis sincèrement désolé Jacques , mais j' ignorais totalement ce qui pouvait t' irriter dans mon évocation  . Maintenant je sais .

Bertrand Hervy . Juillet 2015
 LISERON DE CRESPIÈRES le chat de Johnny HALLYDAY , bête de concours .
Pour retourner à cette page , cliquez sur la photo
Ce jeune couple Rock chevauchant sa guitare mobylette se rend au GOLF DROUOT . Dessin de BOZZ ( Robert Velter )

Les prénoms des artistes de la chanson Rock et Twist ont été inscrits sur l' autre côté de cette carte à système . Ainsi on peut y retrouver : Johnny , Sylvie , Richard , Sheila , Hector, Françoise , Claude , Pétula , Lény , Les Martiens , Betty , Les Chats , Les Spotnicks , The Beatles , Les Gams , Nancy , Chris , Jerry , Les Shadows , Les Champions , Les Célibataires , Vince , Moustique , Gilbert , Lucky  , et même Elvis . BOZZ aurait-il oublié quelqu'un ?

En tournant le disque situé à l' intérieur de la carte vous faites apparaître le titre d'une chanson à laquelle BOZZ a ajouté une petite annotation humoristique : La chanson " Première Surprise- Party " a inspiré BOZZ par : ça ne s' oublie pas . . .

Chansons : "  Laisse parler ton coeur " est suivi par :  " Quand j' aurai des sous  "-  " Je dis non - mais " suivi par : " Je pense oui " ,  " Toi et moi " suivi de " Venez les Copains "  . " Les copains sont là "  : " Pour chanter avec moi " . etc , etc

Le dessinateur BOZZ de son nom véritable Robert VELTER ayant pour autre pseudonyme ROB- VEL , créateur du personnage SPIROU ,  est originaire de Saint- Malo   ( Saint-Malo 1909 - Paris 1991 )

Imprimé en France . M.D. PARIS .
Les enseignes lumineuses du GOLF DROUOT et du CAFÉ D' ANGLETERRE visibles à gauche sur le cliché , juste au dessus de la main de Johnny HALLYDAY posée sur l' épaule de Jean-Pierre PIERRE-BLOCH
Amourdurocknroll la mémoire de la musique autrement . Respect des Artistes . Respect du goût des autres .
J' ai dit la plus grosse connerie de ma vie quand j'avais 20 ans et que j' étais fou de James DEAN . J' ai dit que mon rêve était de vivre vite et de mourir jeune .

Aujourd'hui , mon rêve , c' est toujours de vivre vite mais de mourir vieux . Johnny HALLYDAY .

Source : Magazine GALA du 29 juillet 2015 . La Star Mystère , par Sandrine MOUCHET . Texte réalisé à partir de citations extraites d'interviews parues dans GALA janvier 2015 , Télérama octobre 2014 , Paris Match juin 2013 , Psychologie Magazine juillet 2009 . La Star Mystère , chaque semaine devinez qui se cache derrière ces mots .Titre du jeu devinette : " J' aurais pu devenir voyou " . La page 4 ce 29 juillet 2015 est entièrement consacrée à Johnny HALLYDAY , avec photo de l' artiste bambin en compagnie de sa maman , square de la Trinité à PARIS
Diplôme de ROCK attribué à Johnny HALLYDAY au GOLF DROUOT , mention : Formidable .Signatures :  pour le Golf Drouot :  Henri LEPROUX . Pour la Presse Magazine : Roger FREY . A PARIS le 15/6/1959

Pourtant , le 15 juin 1959 , jour anniversaire des 16 ans de Johnny HALLYDAY , il n' y avait pas de tremplin au GOLF DROUOT et aucune formation qui s'y  produisait encore ?  En regardant de près le document on remarquera aisément que la date du 15 juin 1959 écrite au feutre , dissimule ( mais mal )  l' année 1962 en caractères d'imprimerie  .
Inutile d'utiliser le carbone 14 pour la datation , une bonne vue suffira
Cliquez sur l' image du diplôme de rock antidaté de 3 ans attribué à Johnny HALLYDAY en 1962
Dans son article , le journaliste Roger FREY ,  collaborateur de Henri LEPROUX au GOLF DROUOT ,  énumère celles qui ont compté pour Johnny HALLYDAY , et c' est ainsi qu'on voit apparaître les noms de :  Françoise SANS , Dany SAVAL , Georgetta ( dont il a oublié le nom ) ,  Elke SOMMER , Patricia VITERBO , Tany STARR ( actuelle élue après l' éviction de Patricia ) etc ...

Je vous laissse le soin de découvir le texte de Roger FREY ci-dessous
L' histoire du lit de Johnny HALLYDAY n' est peut-être pas exactement celle reproduite par certains biographes de l' Idole des Jeunes .

Le chroniqueur de la rubrique " La Boite à Poivre " que publie Télé 7 jours , relate les faits autrement :  (  extrait )

ON SE BATTRA POUR LE LIT DE JOHNNY . Vendredi 14 juin ( 1963 ) restera une date historique . C' est ce jout-là qu'à eu lieu Salle DROUOT une vente pas comme les autres : on mettait aux enchères le pyjama et le lit de Johnny HALLYDAY . Ce dernier objet d'une valeur marchande de 20 francs a été adjugé 1.000 francs à Michel BONNARD après une lutte sévère avec une mystérieuse jeune femme qui a disparu aussitôt après l' adjudication .

Michel BONNARD est un des premiers " copains " de Johnny HALLYDAY . . . .

L' avisé Michel BONNARD a acheté le lit de Johnny HALLYDAY pour le vendre par petits morceaux à ses " fans " . . . .................

Les lecteurs de l' article ( ci-contre ) remarqueront que le nom de Hugues BOREL propriétaire du lit dans lequel dormait Johnny HALLYDAY
boulevard des Batignolles à PARIS et qui a été vendu aux enchères à l' Hôtel DROUOT ce vendredi 14 juin 1963 ( veille des 20 ans de Johnny HALLYDAY ) , n' est pas cité .

En mars 1963  ( avant la vente aux enchères de DROUOT ) on peut lire dans NOIR ET BLANC au sujet du fameux bizness d' Hugues BOREL :

ON SAURA TOUT . Johnny HALLYDAY n' est pas content . Il en veut à son ex-secrétaire qui revend de prétendus " souvenirs " lui ayant appartenu et que ses admirateurs et admiratrices se disputent à prix d' or .  Vous vous rendez compte ! fulmine Johnny HALLYDAY . Avoir le toupet de vendre mes pyjamas ! Moi qui n' en ai jamais porté !


Également à l' actif de Michel BONNARD , le " LION PORTE-BONHEUR "  de SHEILA
Johnny HALLYDAY danseur de Rock and Roll incognito filmé le 14 février 1961

Michel BEAUFORT avait eu son quart d'heure warholien en 1963 avec La SÉRÉNADE FÉROCE  , un livre à sensations ( et à clés ) où il relatait assez impudiquement son amitié ambiguë avec un tout jeune chanteur de rock'n'roll " le Dieu du Golf-Drouot "  SILVIO , jeune animal peu civilisé , immature , brutal , masochiste et narcissique ... " Gérald NANTY

23 Juin 1963 , Michel BEAUFORT présente son livre " La Sérénade Féroce " à  la PRESSE en compagnie de son amie Patricia VITERBO laquelle annnoncera plus tard son prochain mariage avec l' écrivain acteur de cinéma .

Dans ce roman à clef les prénoms remplacent les noms . Ainsi , Patricia VITERBO c' est DANIELLE la compagne de SILVIO . Sous le pseudonyme de CLOVIS le fidèle secrétaire homme à tout faire de SILVIO  se dissimule Hugues BOREL , auquel l' écrivain aura repris une formule déjà citée un peu plus haut  sur cette page :

" Avec lui c' est toujours le dernier qui a parlé qui a raison . "
  
Hugues BOREL au Golf Drouot assis aux pieds de Johnny HALLYDAY et de Henri LEPROUX , entourés d' un groupe de jeunes membres du Temple du Rock . C' était au bon temps où Hugues BOREL était le secrétaire de l' Idole des jeunes
Henri TISOT qui a engagé Hugues BOREL comme secrétaire a proclamé le 16 octobre 1965  face à la presse  et devant le château de Versailles qu'il était candidat à l' élection présidentielle prévue pour décembre 1965 . Le célèbre imitateur du Général De Gaulle à même ajouté que s'il était élu ,  il nommerait son secrétaire Hugues BOREL Premier Ministre de la France . Il existe même une photo de presse immortalisant l' évènement
Véritable paire de BAS NYLON JOHNNY HALLYDAY tissée en BELGIQUE dans les Sixties par ARTÉMIS