[./index.html]
[./jean_bonal_et_le_rock_and_roll.html]
[./giorgio_gaber_con_il_quintetto_les_bouffons.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Jean BONAL EP RICORDI  45 M 120 LA VÉRITÉ bande originale du film

Le QUARTET CLUB DE FRANCE et ses invités
Giorgio GABER ,
Robert VALENTINO .
Bande originale du film LA VERITE . Une production de Raoul J. LEVY . Un film de Henri Georges CLOUZOT avec Brigitte BARDOT - Sami FREY - Marie Josée NAT - Stanley BONA . . .

Super 45 tours RICORDI  45 M 120 . Pochette recto - verso . ( 1960 )

DOMINIQUE  ( Jean Bonal ) interprété par le Quartet Club de France et ses invités . Rock jazzy . DOMINIQUE prénom de Brigitte BARDOT dans le film LA VÉRITÉ

JE VOUDRAIS TANT ( Jean Bonal ) interprété par le Quartet Club de France et ses invités . slow

MA GUITARE A MOI ( Jean Bonal )  interprété par le Quartet Club de France et ses invités  . Rock jazzy

BAMBOLINA ( Giorgio Gaber & Luigi Tenco ) Rock and Roll chanté en italien par Giorgio GABER con I Cavalieri . 

COLOMBINE ( René-Louis Lafforgue ) interprété par le Quartet Club de France et ses invités . slow

LA MÔME CRICRI  ( Robert Valentino )  Robert VALENTINO , son piano, ses Rythmes . mélodie style bastringue au tempo rock

Jean BONAL , Le QUARTET CLUB DE FRANCE et ses invités .

Jean BONAL cite parmi les invités de son Quartet : Alix COMBELLE au saxo ténor et Pierre SELLIN à la trompette .

En conclusions, ce disque comporte deux excellents rock'n roll composés et interprété par Jean BONAL et un rock endiablé ( saignant écrit Jean DURKHEIM  dans Cinémonde ) chanté par Giorgio GABER
Bande originale du film " LA VERITE " avec : Jean BONAL

 Le QUARTET CLUB DE FRANCE et ses invités . Giorgio GABER  -  Robert VALENTINO .

Brigitte BARDOT danse avec Stanley BONA  ( chorégraphe ) dans le film La Vérité de H.G. CLOUZOT

En bas de page Jean BONAL compose la musique de CONCERTO POUR AMOUR ET PIANO avec Chantal DE DIEULEVEULT
Giorgio GABER  EP RICORDI 45 S 071  ( France )

Geneviève . ( Giorgio Gaber ) Slow-rock

Desidero te . ( Leoni - Beretta )  Rock

BAMBOLINA ( Giorgio Gaber - Luigi Tenco ) Rock and Roll  dansé par Brigitte BARDOT et Stanley BONA dans le film " La Vérité " de H.G. CLOUZOT .

Rock della solitudine . ( Giorgio Gaber ) Rock.

Vocal GIORGIO GABER et le ROLLING CREW & I CAVALIERI

Giorgio GABER célèbre chanteur italien interprète ici d' excellents rock and roll dans sa langue .

Giorgio GABER est accompagné par le groupe " ROLLING CREW "  pour les chansons 1 - 2 et  4 et par le groupe " I CAVALIERI "  pour BAMBOLINA,  la chanson du film  LA VÉRITÉ "  .

Ces quatre titres ont fait l'objet de deux " Single "publiés en 1959 en Italie.
Retrouvez GIORGIO GABER à la page GIORGIO GABER CON IL QUINTETTO LES BOUFFONS

 GIORGIO GABER CON IL QUINTETTO LES BOUFFONS
Sur la photo de la pochette du disque Brigitte BARDOT souriante écoute Jean BONAL chanter à son intention
Chantal DE DIEULEVEULT chante CONCERTO POUR AMOUR ET PIANO de Chantal DE DIEULEVEULT et Jean BONAL EP CAIAC C.44-07-83

LA MAISON DE PAPIER ( Chantal De Dieuleveult )

MARIE  ( Chantal De Dieuleveult )

LES P'TITS OISEAUX  ( Chantal De Dieuleveult )

CONCERTO POUR AMOUR ET PIANO  ( paroles Chantal De Dieuleveult - musique Chantal De Dieuleveult - Jean Bonal )

MUSIQUE MONSIEUR !  ( Chantal De Dieuleveult )

Vocal Chantal DE DIEULEVEULT Orchestration Roger POULY

Magnifique pochette illustrée dans son recto / verso par Bruno DE DIEULEVEULT ( Scénarimageur et dessinateur de bandes dessinées )
 
Orchestration ROGER POULY

Jean COHEN-SOLAL ( flûte )

Alain HUTEAU ( percussions )

Gérard NIOBEY ( guitares )

Fred NIOBEY ( guitare basse )

Roger POULY ( piano )

Prise de son Jean Pierre PELISSIER et Fabrice GABRIELLI

Direction Artistique Claude SYLVANE .
Ci-dessous : Chantal DE DIEULEVEULT , Jean BONAL et  Bruno DE DIEULEVEULT
Stanley BONA partenaire de Brigitte BARDOT dans le film LA VÉRITÉ . Il est le cavalier de Brigitte BARDOT dans la scène de danse

Sur la photo de gauche provenant de la pochette du LP Judokadance Véga ABC 1514 vous apercevez au centre Stanley BONA dansant le madison dans la discothèque CHEZ STANLEY 19 rue Bayard PARIS .

Au verso de la pochette figure un court texte de présentation de Stanley BONA que voici :

" Pour danser le Twist , le Madison , le Locomotion , le Tamouré . . . Rendez-vous " CHEZ STANLEY " , 19 , rue Bayard à PARIS ! . .

Créateur des RATS DE CAVE de Saint-Germain-des-Prés , Stanley BONA apprit le Rock aux " TRICHEURS " de Marcel CARNÉ et fut choisi par Henri Georges CLOUZOT , pour danser avec Brigitte BARDOT dans le film " LA VÉRITÉ " .

Actuellement Stanley tient les rennes du PAPY CLUB ( LP Judokadance Véga ABC 1514 Ceinture Papy Club )  tant mieux pour nous ! ! !

( photo de la pochette :  cliché HERMANN  )

Au verso de la pochette du disque figure le cachet du disquaire RADIASTRAL Place de la Mairie DRANCY , tél AVIATION 09-65

Stanley BONA dirigeait en 1970 à ENGHIEN-LES-BAINS ( Val D' Oise ) la discothèque BLOW-UP , 66 rue du Général De Gaulle .

Vous apercevrez sa photo en compagnie de sa partenaire " Ambre "  dans L' Officiel de la Mode n° 581 de 1970 . Voir l' article sur la Toile

Stanley BONA partenaire de Brigitte BARDOT, le grand oublié du film LA VÉRITÉ de Henri-Georges CLOUZOT

  
Brigitte BARDOT dans un Rock and Roll endiablé avec Stanley BONA
SONORAMA N°  23 Octobre 1960 Le magazine sonore présente en page de couverture la photo de Brigitte BARDOT signée Sam LEVIN  .

A l'intérieur ( disque C )  Brigitte BARDOT répond aux questions des meneurs de jeu Micheline FRANCEY et Jean-François MANSARD notamment au sujet de son dernier film LA VÉRITÉ de Henri-Georges CLOUZOT .

L' Occasion également de faire entendre un extrait de l' instrumental " DOMINIQUE "  de la bande originale du film écrit par Jean BONAL et interprété par le QUARTET CLUB DE FRANCE avec Jean BONAL . ( Sonorama n° 23 :  disque souple 33 tours " C " )

  
Roger SIMON et son Orchestre EP TEPPAZ 45-564

YASMINA ( musique de Missoum et Blond-Blond ) cha-cha-cha.

ROCK BLUES ( Roger Simon ) Rock

IL DIAVOLO ( Gino Montebello/ Paul Guiot ) cha-cha-cha du film LA DOLCE VITA

BRIGITTE , DIS-MOI TOUT ( Musique de Giorgio Gaber et Luigi Tenco ) Rock n Roll du film " LA VÉRITÉ "

Roger SIMON et son Orchestre .

Pochette : Création Sud-Est Publicité.

Maquette : COULIBOEUF .

Photo : LORELLE - GIRAUD-RIVOIRE - Lyon-Paris .




Deux Rock 'n' Roll dont l'interprétation est dominée , il va de soi , par la trompette de Roger SIMON .

BRIGITTE , DIS-MOI TOUT " est le titre français de la chanson "  BAMBOLINA " composée en 1959 par Luigi TENCO et Giorgio GABER que ce dernier, chanteur italien renommé, interprète dans le film " LA VÉRITÉ " dont Brigitte BARDOT est la vedette principale et Stanley son partenaire dans la séquence ROCK AND ROLL  .
Cinémonde du mardi 21 juin 1960 consacre un long article sur 4 pages illustrées au film de H.G. CLOUZOT " LA VÉRITÉ " intitulé : " Un air de guitare B.B. passe aux aveux " , signé Jean DURKHEIM .

Dans le reportage il est particulièrement question de la prestation de Stanley BONA qui a bien voulu accepter d' être le partenaire de Brigitte BARDOT dans la scène de danse .

Extrait de la légende de la photo ci-dessus où l' on aperçoit le couple formé par Stanley BONA et Brigitte Bardot devant le jukebox qui diffuse le rock and Roll BAMBOLINA de Giorgio GABER :

Ces documents photographiques pris sur le plateau pendant les prises de vues de be-bop dansé par B.B. et Stanley BONA  , prouvent que Brigitte Bardot pourrait encore gagner sa vie comme ballerine professionnelle .

Stanley BONA dit d' elle : Brigitte BARDOT m' a stupéfié par son incroyable facilité à s' adapter au rythme ultra-rapide de " BAMBOLINA " , par son jeu de jambes , par la souplesse de tout son corps et par sa décontraction . J' avais déjà dansé avec de nombreuses vedettes de l' écran , jamais je n' en avais rencontré une ayant autant qu' elle " la danse dans le sang "

Brigitte BARDOT à l' issue de cette exhibition , répétée plus de vingt fois était tout juste à peine essouflée .  Stanley BONA . Propos recueillis par Jean DURKHEIM



  
Où il est question de Stanley BONA , par Jean DURKHEIM , article  publié dans Cinémonde du 21 juin 1960

Ici , le décor du film " La Vérité " représente le bar tenu à Saint-Germain-des-Prés par Ludo ( André OUMANSKY )  . Dans cet établissement Brigitte BARDOT , " Dominique " la préposée au vestiaire est une jeune provinciale fraichement débarquée à PARIS .

Les clients sont jeunes et appartiennent visiblement à la" faune " si spéciale de Saint-Germain-des-Prés ( où la plupart d' entre eux ont été d'ailleurs recrutés par la production .) Sur le pick-up ( juke box ) soudain jaillissent les notes de " BAMBOLINA " un be-bop ( rock and roll )  sanglant composé par l' Italien Giorgio GABER .

Brigitte BARDOT saisie par le frénétique démon de la danse commence à se trémousser . Un athlète aux cheveux calamistrés s'empare d' elle et , à bout de bras la fait virevolter, tourbilloner , l' éloigne de lui . Brigitte BARDOT  , cheveux épars , est envivrée par la musique moderne et sensuelle . Les jeunes clients enthousiasmés par cette splendide exhibition scandent la mesure en battant des mains .

Elle tourne , tourne Brigitte BARDOT

Son partenaire se nomme à la ville Stanley BONA .

Il fut l' animateur des " Rats de Cave " un quartette spécialisé dans le be-bop qui eut , au music-hall , son heure de célébrité .

Stanley BONA fut utilisé par Marcel CARNÉ dans les " Surboums " de " LES TRICHEURS " . Puis il abandonna le métier de maître ès be-bop pour celui , plus stable ( à tous les sens du mot ) de chemisier .

Lorsqu'on lui téléphona pour lui proposer de régler et d' interpréter une danse , dans le film de CLOUZOT , il commença par refuser .

- Dommage ... il s' agissait d'une danse avec Brigitte BARDOT .  Avec B.B. ... Mais ça change tout . J' abandonne le temps qu'il faudra ma chemiserie  . Le prestige immense de Brigitte BARDOT , opère des miracles , ou presque , on le voit .

La scène de danse est dans la boite .  Brigitte BARDOT répond au journaliste de Cinémonde : - Moi la danse j' aime ça . C' est chic de tourner une scène pareille . Si j' avais répété avant ? Non ... moi je ne répète pas avant de danser .

Elle s'interrompt , chantonne machinalement quelques mesures de " BAMBOLINA " . . . Et comme se parlant à elle-même , constate : " Quel merveilleux danseur ce gars-là ... avec lui c' est formidable ! "

Et soudain une pensée lui traverse l' esprit : "  si vous écrivez ce que je viens de dire , qu' est-ce qu'on ne va pas imaginer ?  Qu' est-ce qu'on va inventer ?  "

Court extrait du reportage réalisé par Jean DURKHEIM ,  sur les lieux du tournage du film " La Vérité " ,  le plateau B du studio de JOINVILLE .

Article illustré de nombreuses photos de Brigitte BARDOT , publié dans le magazine Cinémonde du 21 juin 1960